Description

Bassin de verre rempli d’eau en forme de spectre lumineux. Chacun des 7 plans de l’arc est équipé d’un filtre coloré différent en verre dichroïque.

Le verre dichroïque offre une apparence colorée variable selon l’angle sous lequel on le regarde, mais toujours dans un rapport de complémentarité… par exemple un verre rouge-violet vire au jaune-vert, comme une gorge de pigeon, si l’on bouge.

Cette complémentarité successive de son apparence colorée se retrouve dans une autre de ses propriétés. Ce verre réfléchit une partie de la lumière solaire et transmet le reste du spectre.

C’est un corps sans ombre !

Ainsi, l’arc-en-ciel de verre déjà lui-même insaisissable, débordera en d’autres arcs-en ciel virtuels au dehors et au dedans de ses limites, intenses ou légers, précis ou poudreux, courts ou étirés selon la qualité et la direction de la lumière qui l’effleure.

A certains moments, dans ce creuset, la lumière colorée transmise d’ une cloison rencontrera la lumière colorée

réfléchie de l’autre et la lumière blanche se recomposera… les belles apparitions s’aboliront dans l’invisible.

Le soleil variant de position dans le ciel tout au long de l’année et se manifestant plus ou moins intensément et directement (temps clair ou brumeux), pas un jour où cette œuvre se présente à l’identique.

De plus, le montage deux à deux des verres dichroïques recomposera parfois, à l’intérieur de l’arc, la lumière blanche (lumière transmise + lumière réfléchie complémentaire) faisant de ce bassin étrange, un « aquarium des sages » ou un moderne creuset alchimique.

Ce projet amélioré ultérieurement avait intéressé l’Aérospatiale de Toulouse pour la grande verrière de ses nouveaux locaux. Elle a renoncé à le financer et à le réaliser après le premier choc pétrolier.

Maquette d’étude (L : env 40 cm x H : 12 cm x l : 12 cm) pour une sculpture en verres dichroïques non réalisée à ce jour.

Dimensions de la sculpture : L : 180 cm x H : 120 cm x l : 75 cm. Différentes vues mettant en évidence les métamorphoses lumineuses Verres dichroïques.

Détails

Date: 1986

Credits photographiques: Isabelle Chanel