Description

L’INSTALLATION LUMINEUSE

Mundus en latin, comme Kosmos en grec, signifie à la fois l’univers, l’ordre de l’univers et la parure. L’artiste est celui qui met le monde en ordre et, lui donnant forme, en rend perceptible et mémorable la beauté. L’art, en brisant le collier, libère un cosmos d’étoiles… qui se souviennent du commencement.

L’œuvre se présente comme un grand collier de perles en chute (boules à facettes de miroir), brisé et éclairé par des projecteurs directionnels à faisceaux très serrés qui réfléchissent la lumière dans tout l’espace de la Chapelle en une pluie d’étoiles. 5 manipulateurs, dans l’ombre de 5 des plus grosses boules, tels des Atlas sous leur astre, mettent en branle ce cosmos sur deux suites de séquences musicales.

Hélène Mugot

L’UNIVERS SONORE

“Quand la musique descendait des étoiles…”

Depuis Pythagore qui attribuait à chaque planète une note de la gamme à la sonde spatiale Voyager qui émet encore aujourd’hui des fragments musicaux à travers la galaxie, notre conception de l’Univers a toujours associé la musique au cosmos.

Cette œuvre tente de retrouver ce lien originel et la musique fait ici danser la lumière. Un vent de musiques anciennes mêlées de sons électroniques essaime les grains lumineux. C’est un voyage hors du temps et de l’espace auquel sont conviés les “spectateurs-auditeurs” en quête de l’Harmonie Universelle.

Eric Desnoues

Détails

Date: 2016. Réactualisation, dans le cadre des commémorations nationales du cinquantenaire de la mort de Jean Lurçat, de l’installation et de la Performance lumineuse et sonore créée en 2006 à la chapelle de la Trinité de Lyon (Festival des Lumières).

Technique: 51 Boules à facettes de miroir ( de 120 cm à 15 cm de diamètre ) + un fermoir d’acier géant + projecteurs de cadrage + modulateur de lumière + 5 performeurs + bande-son enregistrée.

Lieu Exposition: Abbaye du Ronceray, Angers

Credits photographiques: Photos et filmages : Alain Chudeau